mercredi 22 février 2017

La douche islandaise


A la lecture du titre, vous pourriez vous dire que cet article a pour sujet un des nombreux phénomènes météorologiques auxquels les Islandais doivent faire face. Mais vous feriez fausse route...

Lors de mon premier voyage en Islande, j'ai été intrigué par une chose assez inhabituelle: un "problème de plomberie".
Vous admettrez que, pour quelqu'un qui n'est absolument pas du métier, il est assez inhabituel de se poser des questions au sujet de la tuyauterie et ceci, qui plus est, pendant ses vacances...

Mon questionnement est parti d'un geste du quotidien: aller prendre une douche!

Chez moi, lorsque je prend une douche, j'ai l'habitude d'ouvrir le robinet d'eau chaude en premier et de moduler la température de l'eau par adjonction d'eau froide.
En procédant de la sorte en Islande, j'ai bien failli me brûler!

Je vous dois une petite explication.

En France, la température du ballon d'eau chaude est réglée entre 50 et 60 °C.
Tout d’abord, c’est une obligation légale, selon un arrêté du 30/11/2005 et ceci afin de limiter les risques sanitaires liés à la prolifération éventuelle de bactéries et microbes à l’intérieur du ballon d’eau chaude (ou canalisations). 
En effet, régler votre thermostat entre 50°C et 60°C est la meilleure façon d’éradiquer la légionellose.
Cette obligation a aussi été mise en place afin de limiter les risques de brûlures à la sortie du robinet ainsi que de limiter la consommation énergétique et la consommation d’eau. Il faut savoir qu’il n’est pas nécessaire de dépasser 60°C : cela augmente votre consommation d’eau car il faut souvent la mélanger à de l’eau froide et le coût est évidemment plus important.

Donc, en France, lorsque vous ouvrez le robinet d'eau chaude, c'est de l'eau à 50°C qui monte dans les tuyaux et celle-ci ne brûle pas. 

En Islande, le circuit d'eau chaude est différent. L'eau chaude du robinet ne provient pas d'un récipient (chauffe-eau) ou de l'eau froide est portée à température (entre 50 et 60°C) mais provient directement des sources chaudes et de la géothermie.
L'avantage, c'est qu'il ne s'agit pas d'une eau stagnante qui favorise la prolifération bactérienne.
L'inconvénient est qu'il s'agit d'une eau chauffée naturellement et qui sort du robinet à une température bien souvent supérieure à 60°C, ce qui peut entraîner des brûlures.


C'est pour cela qu'en Islande, il convient de laisser de côté nos habitudes et de suivre les conseils qui sont parfois affichés: faites toujours couler l'eau froide avant l'eau chaude et fermez toujours l'eau chaude avant l'eau froide!

Ce conseil vaut également lorsque vous faites la vaisselle.

Si au moment de prendre votre douche, vous sentez  une légère odeur d'oeuf pourri, ne vous inquiétez pas: Belzébuth n'a pas forcé la porte de votre salle de bain!
En fait, l'eau naturellement chaude provient des entrailles de la terre et le soufre qu'elle contient peut lui donner cette odeur.

Enfin, ayez à l'esprit que le soufre peut réagir avec certains bijoux en argent, par exemple. J'en ai fait l'expérience!
Après m'être baigné dans de l'eau soufrée, j'ai fait un sauna. La chaleur du sauna a provoqué une réaction chimique entre le soufre contenu dans l'eau et l'argent d'une chaîne que je portais au coup. Le résultat? La chaîne et le pendentif en argent sont devenus jaunâtre!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Martinique août-septembre 2018

Il s'agit de la deuxième mission professionnelle de mon congé sans solde. Cette deuxième mission va me permettre de découvrir les a...