jeudi 1 février 2018

La retouche photo en voyage


J'ai souvent lu, sur d'autres blogs de voyageurs, des articles sur le matériel que ces grands voyageurs embarquaient pour traiter et développer leur photos mais également rester en contact avec leurs proches ou leurs "followers".
Et je suis souvent tombé des nues car, en général, ils emportent un ordinateur portable et recommandent souvent une marque au sigle fruitier...

Si comme moi, vous avez été un jour victime d'un vol en voyage, vous serez peut-être réticent à emporter un ordinateur de plus de 1000 euros avec vous!
L'autre contre-argument est le poids. Un ordinateur portable: c'est très lourd (aux environs d'1,5 kg)! Et lorsque vous voyagez sac au dos, chaque gramme compte...

Du coup, en ce qui me concerne, j'ai réfléchi à une solution ergonomique moins coûteuse et surtout moins lourde. 

Les écrans des téléphones portables sont trop petits pour être agréables et pour permettre un confort de retouche satisfaisant.
Du coup, j'ai exploré le marché des tablettes: compactes et légères, elles possédaient les caractéristiques désirées.
Comme je ne voulais pas d'une tablette coûteuse, j'ai exploré le marché des tablettes "lowcost".
A force de recherches, je suis tombé sur l'élue: la tablette Archos 70 Oxygen.


C'est une tablette de 7 pouces qui coûte moins de 100 euros. Elle est dotée d'un écran en dalle IPS Full HD à la colorimétrie excellente.
Sa mémoire de 32 Go peut être étendue avec une carte microSD allant jusqu'à 64 Go.
Son autonomie est faible mais je l'utilise le plus souvent sur secteur.

Pour le transfert des photos de l'appareil vers la tablette, j'utilise souvent le wifi mais je peux également effectuer le transfert en connectant un lecteur de cartes SD à la tablette.

Une fois les photos choisies rapatriées, je peux enfin les retravailler.
Pour ce faire, j'utilise l'application Snapseed appartenant à Google mais développée par Nik Software.
Celle-ci possède toutes les fonctions de base des grands logiciels de retouche photo, y compris de nombreux filtres.
Son seul inconvénient est qu'elle ne peut ouvrir les fichiers Raw et que vous traiterez donc uniquement des fichiers jpeg...
Mais retoucher du jpeg est bien suffisant pour publier des images "compactées" sur les réseaux sociaux de type Instagram, Facebook, etc.

En ce qui me concerne, je shoot toujours en jpeg+Raw.
Cela me permet de retoucher certains fichiers jpeg (qui prennent moins de place) directement au cours de mon voyage afin de les partager.
De retour à la maison, je retouche les fichiers Raw sur un ordinateur avec un logiciel "professionnel" de retouche de type Lightroom, Dxo ou Darktable. 

Sincèrement, lorsqu'on regarde les capacités de retouche de Snapseed, sa facilité d'emploi et les résultats obtenus, on n'a plus du tout envie d'emporter avec soi un ordinateur de plus d'1kg et qui coûte plus de 1000 euros...

Un autre avantage avec une tablette qui n'est pas trop imposante, c'est que vous pouvez retoucher vos photos n'importe où (dans un bus, un métro, un avion, etc).

Mais assez parlé, voici quelques exemples de retouches faites avec Snapseed.

Fichier jpeg avant traitement


Après traitement sur snapseed


Fichier jpeg avant traitement


Après traitement sur Snapseed



Fichier jpeg avant traitement


Après traitement sur Snapseed


Après ces quelques exemples, j'espère vous avoir convaincu qu'il n'est pas nécessaire d'emporter un matériel lourd et coûteux en voyage pour traiter ses photos et les partager...

Enfin, si vous achetez le cable ad hoc (moins de 5 euros), vous pouvez stocker (après formatage adéquat) vos photos traitées sur la tablettes sur des clés usb dont les capacités de stockage ne font que croître (512 Go).

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un court week-end à Cambridge avril 2018

Je sais, Cambridge ne fait pas partie du top 10 des "destinations où passer un week-end" dressé par les plus grands magazines q...